MENU

by • 16 March 2011 • International, Nouvelles // News, Projets // ProjectsComments (0)1896

Journal de Montréal ~ De la classe avec un grand C

LE RETOUR DE CÉLINE

De la classe avec un grand C

Par Dany Bouchard

16/03/2011 02h34

Las Vegas – Céline pourrait difficilement faire mieux, ou faire plus. Le nouveau spectacle (sur le point de se terminer au moment d’aller sous presse) est majestueux, monumental, et la force inégalée de sa voix est servie par de grandes prouesses technologiques, et un décor qui respire la classe et l’élégance.

L’excitation était à son comble hier devant le Colosseum alors qu’une foule d’au moins 300 personnes applaudissaient le grand retour de Céline. Plusieurs personnalités présentes ont d’ailleurs eu droit à un accueil chaleureux. Céline, en vraie reine et tout en voix a pris alors le parfait contrôle de la soirée qui déjà s’annonçait magique.

Son nouveau spectacle de Las Vegas est un habile mélange entre l’énergie d’un spectacle pop et le raffinement d’un concert classique, cimenté par sa voix – il faut l’admettre d’emblée – qui n’a jamais été aussi riche et forte qu’actuellement.

Le spectacle fait preuve d’un chic et d’une grande classe (le lustre, les tuxedos, l’orchestre et les grandes robes scintillantes), qui s’inscrit, selon certains, dans la lignée des grands spectacles de Frank Sinatra.

L’émotion à son comble

La présence des 31 musiciens transforme les arrangements de certaines chansons qui gagnent beaucoup en émotions, mais qui ne perdent rien de leur essence originale (chapeau à Mégo).

Les effets visuels et les projections vidéos, créés par la boîte montréalaise Moment Factory, sont d’un réalisme saisissant et les nombreux écrans ajoutés de chaque côté de la scène (40 à gauche et 40 à droite) amènent une largeur inégalée au point de vue visuel.

Le choix des chansons est inattaquable. Céline est impressionnante lorsqu’elle fait du scat sur Mr Paganini, et elle est des plus émouvantes lorsqu’elle retient ses larmes sur Ne me quitte pas.

Le numéro créé avec les chansons de James Bond ou le clin d’oeil à Michael Jackson sont remarquablement bien exécutés, et ils donnent du rythme au spectacle.

Très généreuse

Évidemment, les robes longues amènent leur lot de contraintes, et Céline ne danse pas comme elle le faisait avec A New Day… ou durant la tour née Taking Chances, mais sa robe courte, sur Love Can Move Mountain et River Deep, Mountain High, lui donne l’occasion de se laisser aller.

Les quelques numéros musicaux entre les segments du spectacle sont exécutés par des musiciens très talentueux, mais ils sont parfois un peu longs, et ils gagneraient peut-être à être accompagnés d’une quelconque projection ou d’une vidéo.

Cela dit, le nouveau spectacle de Céline Dion est une réussite à tous les points de vue, qui surpasse tout ce qu’elle a fait auparavant. Et si Las Vegas attend beaucoup d’elle cette fois-ci, on peut dire qu’elle sait se montrer fort généreuse.

Voir l’article sur le site du Journal de Montréal

Related Posts